Allaitement Doit-on pratiquer l’allaitement à la demande ?

Doit-on pratiquer l’allaitement à la demande ?

par Mary Morgane
3 commentaires

L’allaitement à la demande, c’est quoi ?

Pratiquer l’allaitement à la demande, c’est donner à ton enfant le sein (ou autre contenant si tire-allaitement ou bébé en garde) dès qu’il t’envoie certains signaux. Ce n’est pas une « manière » d’allaiter, mais ce qui devrait être la norme.

L’allaitement à la demande c’est répondre aux besoins vitaux de son bébé : combler sa faim, sa soif, son besoin de sécurité, son besoin de câlins.

C’est lui proposer le sein sans restriction, c’est-à-dire autant de fois qu’il le souhaite, la journée et la nuit, et le laisser téter aussi longtemps qu’il le souhaite.

L’allaitement à la demande est avant tout un engagement vis-à-vis de son enfant. Cela peut vite paraître contraignant, car dans notre société nous n’avons malheureusement plus l’habitude de nous occuper pleinement de nos bébés. Mais en réalité, qu’avons-nous à faire de si important après la naissance à part nous occuper de lui, l’aimer et le rassurer ? Dans beaucoup de cultures, le bébé et la maman restent en peau à peau pendant plusieurs jours, et le relais des tâches quotidiennes est assuré par l’entourage.

Pourquoi faire un allaitement à la demande ?

L’allaitement à la demande est la seule façon de permettre à la maman de produire suffisamment de lait pour combler tous les besoins de son bébé.

Un allaitement avec des restrictions d’horaires pose de nombreux problèmes : sevrage précoce, manque de lait et donc souvent une faible prise de poids pour l’enfant.

Comment faire un allaitement à la demande ?

Pour allaiter à la demande, il faut être à l’écoute des besoins de son enfant, et ne faire aucune restriction de nombre de tétées. Cela permet aussi de maintenir une lactation parfaitement adaptée aux besoins de son enfant, peu importe son âge. En effet, au-delà de permettre un bon démarrage de l’allaitement, cela en augmente la durée. La succion, même lors d’une « tétée câlin » stimule les sécrétions de prolactine et d’ocytocine et provoque ainsi la fabrication et l’extraction du lait. La quantité de lait produit est déterminée par la demande de l’enfant, donc plus il y aura de tétées, plus il y aura de lait !

Il est nécessaire également de laisser son bébé au sein jusqu’à ce qu’il s’en détache de lui-même, car le lait évolue au fil de la tétée. Le premier lait est davantage riche en eau, donc très hydratant. Le lait de fin de tétée est lui beaucoup plus gras, donc extrêmement nourrissant.

Si votre bébé manifeste encore des signes de faim mais qu’il semble avoir vidé le sein, proposer lui le deuxième sein si besoin.

La durée des tétées peut varier en fonction de bébés, et évolue dans le temps. Certains mettront 15 minutes à prendre tout le lait, d’autres pourront aller jusqu’à 45 minutes. Au fil du temps, les tétées seront de plus en plus courtes, car la succion deviendra plus efficace et plus puissante.

ALLAITEMENT A LA DEMANDE

Faut-il que je dorme avec mon bébé pour faciliter l’allaitement ?

Pour allaiter à la demande, il est vivement recommandé de dormir avec son enfant, dès la première nuit. Dans de nombreuses maternités on vous proposera de prendre votre tout-petit à la nurserie pour vous reposer. Or, plusieurs études ont prouvé qu’avoir son bébé avec soi ne trouble pas le sommeil de la maman, et améliore celui de bébé. Et cela permet d’être à l’écoute de ses signaux, et donc de lancer de manière optimale la lactation qui commence à se mettre en place.

Le sommeil partagé mère-enfant est très important, même par la suite. Le pic de prolactine (hormone de la lactation) se situe vers 4h du matin, les tétées nocturnes, en plus d’être extrêmement rassurantes et nourrissantes pour bébé, sont donc cruciales pour maintenir une quantité de lait optimale.

Si j’allaite à la demande, mon bébé ne va-t-il pas prendre de mauvaises habitudes ?

Une fois que bébé a grandi, que nous avons répondu à ses besoins, il va espacer de lui-même les tétées. La plupart du temps, elles peuvent même « s’organiser » en fonction du déroulement de la journée, par exemple en proposant une tétée juste avant de partir, en lui expliquant que maman sera absente quelques temps et qu’il pourra de nouveau téter à son retour.

L’allaitement d’un bébé prématuré ou de faible poids

Dans le cas d’un bébé prématuré ou de petit poids, la mise en place de l’allaitement à la demande est un peu différente. Ils sont généralement trop faibles, il est donc souvent nécessaire de les réveiller jusqu’à une prise de poids « convenable ». Si vous êtes concerné, n’hésitez pas à consulter mon article Mon bébé est né prématurément, est-il possible de l’allaiter ?

Par exemple, Eliott étant né à 33 SA et 2,2kg, nous avons dû le réveiller les premières semaines, car il était trop faible pour se réveiller et manger. Parfois, j’ai même dû le « stimuler » en douceur pour qu’il ne s’endorme pas, en lui parlant, lui caressant la joue par exemple, ou changer la couche entre les deux seins. Dès que la prise de poids s’est enclenchée, nous avons bien sûr arrêté de le réveiller.

Si ton enfant est en bonne santé, il est bien sûr inutile de faire cela, même s’il dort 6 ou 7 heures d’affilé il ne se laissera pas mourir de faim. Profites-en et dors !!!

Et comme toujours…

Fais-toi confiance et fais confiance à ton bébé !!!

Suis ton instinct, reste connectée à ton enfant et écoute ses besoins. L’allaitement n’est pas que nourriture, c’est aussi un lien d’amour puissant, forgé par le contact peau à peau, le réconfort, des moments câlins, des échanges de regard plein d’amour…

Arrêtes de stresser pour la fréquence des tétées, la qualité de ton lait ou la quantité de lait prise par ton bébé et écoutes tes ressentis. Le contrôle de tout ceci peut paraître rassurant, car c’est souvent pratiqué autour de nous, mais lorsqu’on allaite il faut lâcher prise, et se dire simplement que la nature est bien faite, que notre lait est le meilleur aliment que peut recevoir notre enfant et que cela lui sera bénéfique tout au long de sa vie.

Et si tu as des doutes, n’hésites pas à te faire accompagner par une consultante en lactation IBCLC ou contacte la Leche League.

Je t’invite à partager tes expériences, tes réussites ou tes doutes sur ce sujet dans les commentaires, l’allaitement est parfois délicat avec les professionnels de la santé ou l’entourage, alors n’hésites pas à te confier ici !

Pour aller plus loin…

Passé les 6 mois révolus de ton enfant, la diversification pourra commencer.

Si tu souhaites rester sur les mêmes principes, c’est-à-dire l’écoute des besoins de son bébé, le fait de lui laisser la possibilité de reconnaître ses signaux de faim et le laisser manger de manière autonome, Je t’encourage à tenter la DME, c’est-à-dire la Diversification Menée par l’enfant.

Nous avons sauté le pas pour Eliott et nous allons faire de même pour notre deuxième bébé !

Pour en savoir plus, n’hésites pas à consulter mon article https://auseindelafamille.fr/la-dme-diversification-menee-par-lenfant-comment-ca-marche/

3 commentaires
0

You may also like

3 commentaires

Mon bébé est né prématurément, est-il possible de l'allaiter ? - WordPress 21 juillet 2019 - 15 h 09 min

[…] fois que bébé est assez « grand » et prend bien le sein, il est nécessaire de pratiquer l’allaitement à la demande pour continuer sereinement votre […]

Répondre
La DME, Diversification Menée par l'Enfant, comment ça marche ? - WordPress 21 juillet 2019 - 15 h 28 min

[…] pour son développement. La DME est également la suite logique de l’allaitement pour moi. L’allaitement à la demande permet en effet à bébé de gérer lui-même la quantité de lait dont il a besoin, et quand il en […]

Répondre
Le cododo ou cosleeping, pour ou contre ? Quels sont les avantages ? 21 juillet 2019 - 16 h 16 min

[…] les mamans allaitantes, le cododo est une question de survie ! Donner le sein à la demande à son bébé sans se lever est bien plus agréable. De plus, les endorphines et l’ocytocine libérées par la […]

Répondre

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audience, vous proposer une navigation optimale et la possibilité de partager des contenus sur les réseaux sociaux Accepter Plus d'infos